Non prolifération nucléaire

Publié le par Jean Christophe Bataille

 

 

 

 

 

Il y a vingt ans, René Dumont se battait pour le développement du tiers-monde. Ses voeux se réalisent aujourd'hui mais dans le contexte d'une surpopulation qu'il redoutait. Certains ex-pays pauvres au régime politique parfois féodal accèdent désormais à la prospérité. La mondialisation construite par Bill Clinton y sème le travail, le développement des infrastructures et la consommation. Mais la demande énergétique se multiplie et donne à tous les états producteurs les moyens financiers de se doter d'un armement nucléaire. La stratégie erronée de Georges Bush au Moyen-Orient n'a fait que rajouter les motivations et justifications nécessaires … La complicité silencieuse de la Russie et de la Chine font le reste. Je ne doute pas que l’Iran construira sa bombe : Roland Dumas vient de donner un sauf-conduit à son dirigeant et Jacques Chirac l’a admis à demi-mots. Le Venezuela de Chavez aura-t-il bientôt la sienne ? Le Nigeria, l’Angola, la Guinée Equatoriale, le Gabon auront-ils droit à la leur ? Le traité de non prolifération ne sera-t-il bientôt plus qu’un papier sans valeur ? On se prend à rêver de sous-développement … ou de stratégies plus intelligentes …

 

Tech Tags:

Publié dans La question du jour

Commenter cet article

claude 14/02/2007 20:47

Une partie du monde ne sait pas ce qu'elle mangera demain, une autre consomme toujours plus.Il y a longtemps que le sous développement n'interresse plus personne, sinon à l'sploitation. La non prolifération n'était pas prévue dans la mondialisation. Echec de stratégie à long terme.

Youkou :0121: 09/02/2007 23:31

toc toc toc je suis chez Jean Christophe Bataille...???!!

Pich 09/02/2007 21:11

Il y a de grandes chances en effet pour que le traité de non prolifération, ne soit plus bientôt qu'un papier sans valeur. Il semble bien difficile en effet d'interdire à une nation de vouloir disposer d'un armement nucléaire et de s'en doter!

Pich

marithé :0010: ... :0010: 09/02/2007 13:27

Dumas..beurkkkk.il est pas en retraite ???

tock 09/02/2007 12:51

Alexandre Adler aborde souvent sur France Culture ce risque de prolifération.

Sauf que ... imaginons que la théorie de dissuassion qui sous-tend le dévellopement de cette arme fonctionne.

Ne peut-on voir là un formidable outil de paix?

Concevoir l'arme nucléaire comme arme d'aggression est un non-sens. L'Iran ne peut pas tirer sur Israël; ce serait son arrêt de mort. Si l'Iran s'arme, immédiatement l'Arabie et l'Egypte en feront autant...De même pour la Turquie; dès lors quel intérêt ?

Un moyen orient entièrement nucléarisé ne peut-il pas devenir un moyent orient en état de paix latente? Ce qui a été valable pendant la guerre froide entre les grands ne l'est-il pas dans le cadre des conflits régionaux ?

Car finalement, l'arme nucléaire, après le tir sur le Japon qui choque encore toujours de nos jours, a plutot fait la preuve de son efficacité.
L'arme nucléaire, dans l'histoire de la guerre, est totalement extraordinaire: elle va au dela de l'affrontement sans cesse répété car nul, entre le glaive et le bouclier. Elle supprime toute possibilité de victoire.

Toutefois, il y a un problème qui consiste dans le développement de petites armes nucléaires... Impossible autrefois, elles sont aujourd'hui, je crois, quasiement opérationnelle.
La non prolifération devrait d'abord porter sur ce type d'armes, à mon avis , bien plus nuisible que le nucléaire stratégique voire balistique.