La prostitution

Publié le par Jean Christophe Bataille

 

 

 
 

 

Françoise Giroud considérait la prostitution comme un phénomène d'origine exclusivement masculine et pensait que si l'homme n'avait pas le désir d'acheter du plaisir, les femmes galantes ne vendraient pas leurs charmes. Une sorte de création d'offre par la demande ... Elle escamotait ainsi la responsabilité de la femme dans ce petit arrangement entre adultes. On pourrait aujourd'hui lui donner raison quand on observe l'évolution inquiétante de la prostitution sous contrainte en Europe et la cruauté du proxénétisme venu des pays de l'est ou d'Afrique. L'auteur d'Océan prose en 1854 abordait le sujet de façon plus désinvolte en le comparant à une entreprise très officielle :

 

 

La femme est obligée de choisir entre acheter un homme, ce qui s'appelle le mariage, ou se vendre aux hommes, ce qui s'appelle la prostitution.

Victor Hugo

 

Publié dans Citations du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lopez 26/05/2007 11:49

je suis prostitué !!!!!!!!!!!!!!!! j,assume,cash ... vivi la libertée .....

Véro 28/01/2007 20:47

Pour paraphraser Maie-Christine plus haut : ben moi le mariage ne me choque pas. Véro

léa 28/01/2007 14:15

Quand les mentalités évoluront-elles?..mentalité, un mot féminim qui n'est régit que par le jugement des hommes!

sylvie 28/01/2007 13:48

... et quand on n'a le choix ni d'acheter un homme en se mariant et qu'on ne veut pas se vendre on fait comment... on continue à croire au prince charmant ... c'est désespérant ces histoires ... je n'ai toujours pas trouvé la recette

François 27/01/2007 10:03

L'opinion de Victor Hugo est complètemebt dépassée ... dans (la plupart de) nos pays occidentaux.

Bon WE.