Le célibat

Publié le par Jean Christophe Bataille

 

 

Frédéric Beigbeder dans ses bobo-divagations considère que le bonheur s'apparente à une zone floue située entre le célibat dépressif et le mariage ennuyeux. Pour autant, si vivre sans moitié peut s'avérer pesant, la solitude a ce pouvoir merveilleux d'enfiévrer l'existence en autorisant toutes les rencontres. Le mariage, dont la flamme vacille à l'épreuve du temps, assure pour sa part cette tranquillité du coeur qui manque tant aux célibataires en période de disette. Mais le déchirement des  couples et le malaise des "singles" accrocs des sites de rencontre montrent que le baron du sixième arrondissement ne dit pas que des bêtises. Aucune de ces deux conditions n'est parfaitement enviable au fil du temps. Le bonheur tant recherché serait-il partout et nulle part ? L'un des comédiens les plus caustiques du siècle dernier a eu sur le sujet un commentaire singulier, plus en accord avec son temps :

 

Le célibat ? On s'ennuie. Le mariage ? On a des ennuis.

Sacha Guitry

 

Publié dans Citations du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lilalou 10/02/2007 23:17

Peut être que l'on recherche un peu trop le bonheur parfait. Mais la perfection n'existant pas, il faut savoir apprécier les petites bonnes choses qui se présentent et y amener aussi des choses qui feraient grandir ce bonheur. Ce n'est que mon humble avis! :-)

Juliette 26/01/2007 12:09

D'abord félicitation, je découvre ton blog après un com laissé sur le mien, quelle verve et force de conviction, et chapeau pour tes 30 commentaires par post pour un blog qui n'existe que depuis 6 mois !
Je trouve en effet que la phrase est très juste (le bonheur s'apparente à une zone floue située entre le célibat dépressif et le mariage ennuyeux) sachant que de toute façon le bonheur n'est pas un état permanent, où alors on vit dans l'illusion. Je dirais plutôt, la satisafction se situe dans une zone floue entre le célibat stérile et l'union confortable. Contrairement à ce qu'on aimerait nous faire croire, le "bonheur" ne nous tombe pas dessus, déjà faut-il travailler sa capacité au bonheur, s'aimer soi pour aimer vraiment, accepter la remise en cause pour mieux avancer.

CLAUDE 25/01/2007 20:59

Et toi, célibataire ou marié ?
Bises

Sith 21/01/2007 12:05

J'aime beaucoup ta réflexion ! Il faudrait peut être se demander si la monogamie est naturelle chez nous... ou s'il a été imposé par la société...

Bernard (paleolithic) :D 21/01/2007 06:48

La solitude dans un couple est pire que la solitude quand on est célibataire. Mais l'absence d'espace de solitude dans un couple tue ce dernier !
:-)