Politiquement incorrect ...

Publié le par Jean Christophe Bataille

 
 
 
 
 
 
 
Pour rebondir sur l’épisode d’hier, le fait que les journalistes ou parfois la justice excusent ou ignorent les délits au nom de la pauvreté pourrait se justifier : on ne tire pas sur l’ambulance … Mais l’effet pervers de ce politiquement correct est qu’il a maintenu le statu quo social en occultant et en prolongeant l'immobilisme de nos gouvernants de droite comme de gauche en matière d'éducation, d'application du droit dans les cités et de lutte contre les discriminations. L’information objective, strictement factuelle, a pourtant ses vertus. La remise en marche de l'ascenseur social en dépend. Ségolène et Nicolas l'ont bien compris, ils décrivent la société telle qu'elle est et font la nique à une classe médiatique qui a pris l'habitude de mentir et ridiculisent une intelligentsia qui est à mille lieues de la réalité. Un journaliste contemporain de Victor Hugo écrivit ces mots :
 
 
Une vérité accommodante est une vérité accommodée.
 
 Louis Veuillot
 

Publié dans La question du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jullia 15/01/2007 20:52

Tiens, Magritte est passé par là, sautant d'un blog à l'autre....
Bisous

Claude 15/01/2007 20:44

Pendant ce temps, on ne parle pas du nerf de la guerre...Il faut pourtant accomoder les plats pour qu'ils soient en sauce...

Jean Roucas 15/01/2007 15:28

le politiquement incorrect est nécassire et c'est pour cela qu'il existe. Nous aimons beaucoup le politiquement incorrect car il fait bouger les choses la plupart du temps.
Bonne journée

Jean Roucas 15/01/2007 15:25

Le politiquement incorrect est nécessaire, et c'est pour ça qu'il existe, nous on aime ça, ça fait la plupart du temps bouger les choses.
Bonne journée

Nathalie K. 15/01/2007 14:24

Les politiques ne sont pas obliges de prendre en consideration la verite, seulement la realite - on va dire que ce sont les deux profils de la pipe.