Le suicide

Publié le par Jean Christophe Bataille

 

 

 

On dénombre peu ou prou 160 000 tentatives de suicide par an. Celles-ci sont majoritairement le fait des femmes, en particulier des jeunes. Le taux de récidive est élevé, de l'ordre de 35 à 45 % et 11 000 personnes par an parviennent à mettre fin à leur jour. Sur les décès enregistrés, les suicides sont très majoritairement masculins (8 000 hommes contre 3 000 femmes) et leur taux croît avec l'âge jusqu'à 40 ans puis au-delà de 70 ans. Ils constituent la première cause de mortalité entre 25 et 34 ans et la deuxième entre 15 et 24 ans, après les accidents de la route. Ce nombre ne prend, en outre, pas en compte les phénomènes de sous-déclaration estimés être de l'ordre de 20 à 25 %. Les principaux modes de suicide sont, après la pendaison, les armes à feu pour les hommes et les intoxications pour les femmes. Source Ministère de la santé
 
Il semble que beaucoup de gens songent au moins une fois dans leur vie à disparaitre, d'autres au contraire n'en supportent même pas l'idée. Amour ou lassitude de la vie ? Estime ou dénigrement de soi ? Existe-t-il dans notre cerveau une ou plusieurs substances chimiques qui conditionnent notre envie de vivre ? Le regretté Pierre Desproges répondait à ces questions par une boutade :
 
 
Suicidez-vous jeune, vous profiterez de la mort.
Pierre Desproges
 
Et vous, qu'en pensez-vous ?
 

Publié dans La question du jour

Commenter cet article

AL 10/12/2006 22:57

Aaaaaaaaaaaaaaah t'en as fait dis donc des articles pendant qu'j'avais pas l'temps d'viendre.... Toujours aussi bien écrit d'ailleurs, je vais en commenter quelques uns tu m'auras sur le dos ;-)
Le suicide j'en ai eu envie pendant longtemps... mais finalement j'lai pas fait (sans blague;-).. Aujourd'hui, je reste sûre que tout l'monde est à la hauteur de c'qu'il doit affronter sur terre... croyant en la réincarnation, je suis persuadée également que si on se suicide, on devra revenir finir notre partie manquante sur cette terre... notre but étant de grandir, de faire évoluer notre âme... donc, comme je suis tombée sur un livre d'une femme qui voyait les morts, qui faisait des conférence à travers le monde entier et qui a communiquer avec son fils de l'autre coté, et qui, justement, racontait celà... je n'étais plus seule à le penser, j'me suis résignée à partir pour l'autre monde, il me fallait un déclic, je l'ai eu... je n'crois honnetement pas au hasard :-D... je sais que toi si :-P

camille 16/11/2006 18:43

j'ai 17 ans. J'ai un bon bout de temps de déprime derrière moi, et jme dis juste "et puis merde, tout le monde est si bien ici, alors les gens ne comprennent pas que moi, je suis juste pas faite pour ça?"...j'ai des amis réels, une famille présente, des activités que j'aime, et pourtant...alors, juste de l'égoïsme?

DOMiNIQUE 15/11/2006 19:22

La plus belle vertu du suicide est de rendre l’inéluctable immédiat

Tout poème est un suicide raté.

La pensée de la mort aide à tout, sauf à mourir!
Si l'on pouvait se voir avec les yeux des autres, on disparaîtrait sur-le-champ

delphine 14/11/2006 13:39

bonjour jean-christophe

tant qu'on accorde de l'importance à sa vie on peut penser au suicide quand on n'y accorde plus d'importance on n'y pense plus
est-ce qu'il passe par la tête d'un animal reclu dans une industrie alimentaire de se suicider?
à une grenouille enfermée dans un bocal de se suicider?!
est-ce la conscience qui fait la différence?
mais conscience de quoi?

à suivre... un sujet à traiter avec compassion bien sûr...

la phrase de desproges m'a fait éclater de rire!
merci

Maglite 13/11/2006 23:29

Je vous laisse surtout apprécier les dernières directives qui recommandent aux médecins de diminuer les prescriptions d'anti-dépresseurs. Evidemment, les plus touchés sont les départements qui en prescrivaient le plus. La carte du suicide n'est donc pas prête de se restreindre en France... Mais peut être que certains ont déjà pensé à installer des radars automatiques pour tirer le portrait des candidats au suicide. D'un côté, joli coup de pub sur la diminution des morts sur la route (et surtout un remplissage des caisses de l'état) et de l'autre, une prise de risque maximale vis-à-vis du suicide. De qui se moque-t-on?