L'inconséquence

Publié le par Jean Christophe Bataille

 
 
 
Connaissez-vous l'auteur de ce texte ?
 
A tout prendre, les méthodes scientifiques sont un aboutissement de la recherche au moins aussi important que n'importe quel autre de ses résultats; car c'est sur l'intelligence de la méthode que repose l'esprit scientifique, et tous les résultats de la science ne pourraient empêcher, si lesdites méthodes venaient à se perdre, une recrudescence de la superstition et de l'absurdité reprenant le dessus. Des gens intelligents peuvent bien apprendre tout ce qu'ils veulent des résultats de la science, on n'en remarque pas moins à leur conversation, et notamment aux hypothèses qui y paraissent, que l'esprit scientifique leur fait toujours défaut : ils n'ont pas cette méfiance instinctive pour les aberrations de la pensée qui a pris racine dans l'âme de tout homme de science à la suite d'un long exercice. Il leur suffit de trouver une hypothèse quelconque sur une matière donnée, et les voilà tout feu tout flamme pour elle, s'imaginant qu'ainsi tout est dit. Avoir une opinion, c'est bel et bien pour eux s'en faire les fanatiques et la prendre dorénavant à coeur en guise de conviction. Y a-t-il une chose inexpliquée, ils s'échauffent pour la première fantaisie qui leur passe par la tête et ressemble à une explication; il en résulte continuellement, surtout dans le domaine de la politique, les pires conséquences. 
 
  

Pensez-vous que contrairement aux scientifiques, les hommes politiques manquent de méthode ou de rigueur ? Les croyez-vous enclins à s'enflammer pour n'importe quelle idée sans vraiment l'évaluer ? Pouvez-vous citer des exemples de cette inconséquence ?

 

Merci pour vos commentaires. Pour ma part, je pense que si la volonté politique ne doit pas relever du scientisme, l'étude préalable de la viabilité et des conséquences des projets issus de cette volonté doit être passée au crible de la méthode. La liste des erreurs politiques tant à l'international qu'en France est interminable. Il suffit de citer  Georges Bush et l'amateurisme de sa stratégie dans le monde arabe ou de rappeller les nombreux échecs des actions politiques françaises, chaque camp ayant sa part d'inconséquence.  Je salue Thalied, Marie L et Seb pour avoir évoqué Friedrich Nietzsche qui était effectivement l'auteur de cet extrait.

Publié dans La question du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claude 08/11/2006 18:59

C'est une érésie de croire que les scientifiques ont toujours raison. Ce sont des hommes comme les autres, ils peuvent se tromper d'ailleurs de grandes découvertes sont issues d'erreurs, ils peuvent être malhonnetes et influencés par les politiques(Tchernobyl,
nuage aux frontières. Les hommes politiques, scientifiques, restent imparfaits ils ne sont que des hommes.
La méthode scientifique, elle est différente, elle ne met pas en jeu les passions, les émotions, les intérêts. Elle met en équation les données afin d'aboutir vers les solutions. Solutions qui ne sont trouvées et n'avancent que par l'élimination de l'erreur. Ce que ne font pas les politiques.

Bises

~~Kri~~ 08/11/2006 18:22

Holàlàlà! esprit embué ce soir, pas capable de réfléchir!
Bonne soirée :-)

Brice 08/11/2006 00:50

Camus écrit au sujet des certains politiciens de son époque : "Quand on n'a pas de caractère, il faut de la méthode." Ceux-là même qui foudroyaient avec une passion morbide toute forme d'opposition par la logique de leurs idées. l'idéo-logique comme dirait Annah Arendt. En fait la passion et la méthode sont-elles antinomique ou les deux faces de la même médaille d'or aux grands jeux biologiques de la sélection naturelle ? Pile ou face... Est-ce que le résultat compte plus que l'enjeu du pari ? Voici le mien :

Pile : Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Mais l'auteur de cette phrase a fini ses jours dans un asile psychiatrique. Ni mort ni fort.

Face : Tel le phoenix, tout ce qui me tue me rend plus fort. A condition de mourir avec méthode et de renaître avec passion bien entendu... ;)

Brice

jacques danyels 07/11/2006 23:47

Les politiques cherchent plus à faire du scorage que la sincérité . Si tous ces mecs qui dirigent la France faisaient réellement ce qu'ils pensent, on ne serait pas dans cette merde .... C'est tous des hypocrites ou tout du moins la plupart .

Camille 07/11/2006 23:36

la seule pensée pour laquelle un homme politique s'enflamme quelque soit son bord: c'est son Ego surdimensionné! sinon, il ne ferait pas de politique! et puis aussi, j'oubliais: son porte-feuille! ;-)
est-ce une conviction pas scientifique et pas basée sur une longue expérimentation?! :-)))