Les facéties d'Hippocrate - Morceaux choisis - La promenade.

Publié le par Jean Christophe Bataille

 

 

 
 
LA PROMENADE
 
 
L’ambulance débouche devant mon immeuble … C’est tout juste s’ils n’ont pas mis en branle la sirène. La dame qui sort a la soixantaine. Son cul énorme et ses épaules massives dodelinent entre les deux hommes en blanc. Je la connais … Une bouche de travers et des yeux fureteurs. Elle monte à l’étage … Dès que les brancardiers se sont tirés, elle me suit à pas lent vers mon bureau.
Elle a l’habitude de glaner des bons de transports chez tous les médecins qu’elle rencontre … Pour aller chez le spécialiste … Pour faire de la rééducation en piscine … Pour faire ses courses … Pour se rendre en cure … Pour partir en vacances …
Elle fait une séance de baignade en clinique tous les jours depuis dix ans, ma malade. Je lui ai expliqué l’autre jour qu’il y avait une piscine municipale dans son quartier. Mais son truc à elle, c’est la vadrouille ! Bien sûr, elle ne fait pas le tour du monde ! Mais elle parvient tout de même à s’échapper assez loin. Pour les cures, par exemple, elle arrive à se faire embarquer puis héberger à la montagne … à l’hôpital thermal !
Aujourd’hui, ma bourlingueuse voudrait organiser un long séjour à la mer … Deux mois … Dans une maison de repos. Elle y a droit ! … Le plus drôle, c’est qu’elle tente de me rendre complice … Elle manigance des consultations bidons :
- Je me déshabille pas aujourd’hui, déclare-t-elle. J’ai pas envie.
- On est là pourquoi alors ?
- Je reviendrai dans deux jours … Je serai plus en forme … Pour le certificat !
Elle sourit.
Une sorte de cadeau pour m’encourager … Si je poussais le cynisme jusqu’au bout, je lui dirais presque que c’est petit … Pour voir jusqu’où elle peut aller … Mais je n’ai pas le temps … Et je l’envoie paître illico.
Ça ne la déstabilise pas pour autant, la douairière ... Elle en a vu d’autres ! Comme le mec pas terrible qui passe ses journées dans le métro et demande à chaque fille qu’il rencontre si elle veut coucher avec lui … Il y en a toujours une qui finit par dire oui … Et il ne rentre jamais bredouille.
Elle fera le tour des confrères avec son ambulance, ma malade !
Tant qu’elle se balade …
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AL 09/10/2006 21:42

J'aime autant profiter d'la vie et de c'qu'elle m'offre, que profiter des gens et... de c'qu'ils m'offriront pas ;-)

mkdeo 07/10/2006 23:17

pssssssss profiteuse...

jc de choc 07/10/2006 09:28

et l'trou d'la sécu .................merde alors.....et tu as des gens qui on vraiment besoin d'une cure et on leurs refuse...§
heureusement que sur la blogosphére on a nos cure de pur plaisir , de rire,de lecture savoureuses, de pleins de trucs sympas et qui coutent pas un rond et qui rendent service a notre moral...........jc tu devrais être rembourssé par la sécu.........aprés chaque lectur chez toi je vais mieux....puis comme j'avais du retard ...la j'suis en forme

Lasidonie 06/10/2006 23:28

Malgré la meilleure volonté du monde...littéraire ...j'ai semé B. en route. Quel tournis ! Qu'il fait bon à l'ombre d'une petite phrase simple.
Sido

Kloelle 06/10/2006 22:29

Voilà une soirée qui s'annonçait ennuyeuse avant que je ne tombe sur ce puzzle de vies.....des vies qui nous ressemblent...des vies que l'on côtoie....des bouts d'humanité sur le vif mais coulés dans l'émotion.
Merci .