Les facéties d'Hippocrate - Morceaux choisis - Les jeux du cirque

Publié le par Jean Christophe Bataille

 http://img.m6.fr/016800CB04305840-c1-photo-news5.jpg




LES JEUX DU CIRQUE

 

                  Dans la salle d’attente, on fait un boucan du diable. On chante à tue-tête. On piétine !

            Au milieu : une gamine ! Elle danse en plus ! La mère la retient à peine, bouffie d’orgueil. Qu’est-ce qu’elle chante faux, la môme !

            Les oreilles du type à coté défaillent. Ses yeux papillonnent. On ne s’entend plus !

            Je fais cesser le concert :

            — Allez ! On arrête les vocalises !

            J’escorte la Callas vers mon bureau.

            — Elle prépare X Factor ! m’annonce la mère.

            Elle s’enquiert :

            — Elle a du talent, hein !

            — … Mouais… Qu’est-ce qu’il lui arrive ?

            — Une chute sur le genou droit. Une mauvaise réception. C’est son prof de choré, il les pousse à fond !

            — Hum ! On va la mettre au repos, notre artiste. Il faudrait pas ruiner sa carrière !

            — Impossible ! Le casting est dans trois jours !

            — Elle se présentera l’année prochaine. Je dois mettre une attelle…

            — Noooon ! hurlent-elles en chœur.

            Bordel ! Elles en rêvent, de descendre dans l’arène télévisuelle ! Ça ressemble bougrement aux jeux du cirque cette réalité de la télé ! La Rome antique sur le plasma ! On amuse le peuple décadent ! Avec des combats !

            Elle est résolue, ma gladiatrice. Elle veut en découdre ! Plaire aux spectateurs et à César … Ou mourir sur scène ! Ce n’est plus avec le pouce qu’on sanctionne, mais avec le clavier du mobile ! On ne meurt pas vraiment non plus, on est viré ! Le ridicule ne tue pas au Colisée de la télé…

            Morituri te salutant…

            Elle s’acharne, la matrone :

            — Montre au docteur, comme tu chantes bien !

            Putain ! Impossible de bosser ! La fille se met à beugler « Écris l’histoire » en agitant son genou dans tous les sens… La mère m’explique que c’est un couplet chanté par l’un des anciens gagnants de la Starac. Un gamin qui luttait contre la maladie ! Les poumons ! Un rétiaire de la vie ! Moi, je n’écoute pas les paroles. Elle est déjà écrite, son histoire… Elle se répète tout simplement ! Deux millénaires plus tard ! En espérant qu’elle ne se terminera pas comme la précédente ! Obscurantisme et barbarie…

            À défaut de faire taire la petite, j’immobilise l’articulation. Pour elle, les entrechats, c’est foutu. Le public attendra ! Sans grand regret…


Commenter cet article

Le ch'timi 26/06/2011 21:27


Bonsoir,
Je découvre....du bel ouvrage !
je repasserai
Amicalemnt
patrick


Jean Christophe Bataille 17/07/2011 16:50



Merci à tous !



only photos 26/06/2011 17:41


Ce n'est pas aux gamins qu'il faut mettre claques, mais aux parents, qui n'ont pas du assez en recevoir plus jeunes ;-)


La Mante 24/06/2011 20:09


vous n'avez pas honte de détruire les reves, non mais non mais


véronique 03/06/2011 10:34


Quelle joie de vous retrouver ... mais je vois que vous n'avez pas vraiment perdu votre temps ! bravo donc pour la sortie de votre livre...
Heureuse de pouvoir vous lire à nouveau