Les facéties d'Hippocrate - Morceaux choisis - Les impôts

Publié le par Jean Christophe Bataille

 
 
 

 http://molex.unblog.fr/files/2009/06/800pxministredesfinancesdebercy.jpg

 

 

LES IMPÔTS

 

    Je fais apparaître la fiche de ma malade sur l’écran… Profession : fonctionnaire.

            Elle est petite, un embonpoint musclé, les cheveux courts, avec une frange. Je me marre intérieurement… Neuf chances sur dix pour qu’elle bosse chez les poulets, ou au fisc ! Les métiers les plus mal compris. Les mal-aimés ! En général, ils se planquent comme ça : fonctionnaire…

            Pourtant moi, je n’ai rien contre les flics. Leur travail est déjà suffisamment ingrat.

            Finalement, elle œuvre dans la collecte, ma malade. Elle est venue de Clermont-Ferrand, sa ville natale. Depuis, elle traque le fraudeur, scrute les comptes, soupèse les patrimoines. Elle n’a pas honte ! Mais elle a peur d’être mal soignée ! Elle redoute de payer pour la torture qu’elle inflige au contribuable !

            Je la rassure par un sourire. L’impôt ne m’irrite pas. Ce sont les élus qui m’agacent. Heureusement, depuis quelques années, ils payent enfin leur dîme ! Histoire de dilapider notre écot avec un peu moins de négligence.

            Elle souffre d’une fracture de côte. Un redevable irascible ! Il déclarait une bricole pour l’année ! Et il vivait comme un pacha ! Alors elle a guetté ses poubelles ! Écouté les calomnies ! Computé ses clients ! Tanné ses fournisseurs ! Épluché ses écritures !

            Bingo ! Il déclarait une aumône ! Alors qu’il était pété de tunes ! Un vrai biseauteur ! Un pipeur ! Le roi de la comédie !

            Malheureusement, c’était un sanguin, le contrôlé ! Un atrabilaire ! Il a vu rouge, lui a mis une rouste, une vraie branlée ! Et depuis les flics l’ont collé en cage. Mais du coup, elle a du mal à respirer, ma mercenaire de la maltôte ! Elle hoquette ! Il a eu l’avoine percutante, le fraudeur…

Je tente un coup de stéthoscope sur le poitrail… Le soufflet droit est atteint : un pneumothorax ! Elle manque d’air, la ponctionnaire ! Il faut dire qu’elle n’en avait pas laissé beaucoup à son loustic. Alors, il a décidé de lui rendre son compte. Et pour une fois, il a été généreux avec le fisc…

  
Tech Tags:  

Commenter cet article

Enzo 24/06/2007 08:31

Ils font partis de ces kakoï qui ont beaucoup trop de pouvoir, comme les juges d'ailleurs, qui eux-aussi ne s'encombrent pas de légalité.

Sister of Night 24/06/2007 07:47

Certains font bien leur métier, juste ce qu'on leur demande en matière de collecte, mais j'en connais qui sont juste de vrais salauds. Ils font du zèle, veulent se faire mousser auprès de leur direction et finissent par foutre sur la paille des gens de bonne foi qui ont juste eu le malheur de ne pas pouvoir se payer les services d'un fiscaliste et finissent par se tromper dans le maquis des règles et des méthodes.
J'ai vu de mes propres yeux qu'ils vont jusqu'à utiliser des techniques illégales pour mieux arriver à leurs fins ! Mais qui va oser porter plainte ? Ils ont tous pouvoirs et quiconque tremble devant le surpuissant Trésor Public !
Si elle fait partie de ceux-là, alors sans cautionner le geste du contribuable, je le comprends néanmoins...

claude 23/06/2007 21:13

Je te renvoie ton sourire merci Jean Christophe Bon WE

la sniule 22/06/2007 20:50

ah la la ! le vilain n'impôt... mais bon, si ça peut servir, faut pas s'en priver !

Enzo 22/06/2007 19:48

et fait le devant tout le monde, ce sera une ponction publique !